Cap sur le Salon de la copropriété
  • Localisation Exemples :  5775015Niceétranger
    • Pièces :   
    • Surface :   
    •  m²
    •  
    •  m²
  •  
    • Budget :   
    •  €
    •  
    •  €

Sur le même thème

Cap sur le Salon de la copropriété

Publié le 07/11/2017

Travaux dans votre immeuble, charges, syndic, parties communes...le Salon de la copropriété se tient le 8 et le 9 novembre à Paris au Parc des expositions de la Porte de Versailles.

Comment baisser le montant des charges de sa copropriété ? Comment engager un ravalement de façade ? Mettre en place l'individualisation des frais de chauffage ? Faut-il faire un audit énergétique de l'immeuble ? Que faire face à un copropriétaire qui ne paie plus ses charges ? Pour répondre à toutes ces questions qui rythment le quotidien des copropriétaires, direction le Salon de la Copropriété, qui se déroule les 8 et 9 novembre dans le hall 7.3 du Parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris. Gestionnaires de copropriété, administrateurs de biens et syndics sont présents pour présenter leurs services et répondre aux questions des visiteurs.

De la rénovation énergétique à la sécurité

Les visiteurs du Salon pourront bénéficier de consultations personnalisées et gratuites auprès de 7 avocats spécialisés sur les questions de l'immobilier et de la copropriété. Pour aller plus loin sur certaines thématiques, ils pourront assister aux différentes conférences organisées. Parmi les sujets abordés, la rénovation énergétique obligatoire, le recouvrement des charges, les troubles de voisinage et la résolution amiable des conflits, ainsi que les questions liées à la sécurité.

Selon le baromètre « La vie en copropriété » réalisé pour le Salon, 65 % des copropriétaires déclarent apprécier leur vie en copropriété. Il s'agit surtout des personnes résidant dans des grandes (plus de 100 appartements) et moyennes copropriétés (entre 21 et 100 appartements) et 77 % des personnes interrogées souhaitent continuer à y vivre. Parmi les avantages cités pour ce mode d'habitation, les répondants citent le coût mutualisé des travaux exceptionnels onéreux (pour 85 % d'entre eux), la possibilité de participer aux prises de décisions sur la gestion et l'entretien (à 82 %) et le partage des charges de gestion courante (81 %). Toutefois, 74 % des sondés regrettent les impayés de certains copropriétaires, 72 % les difficultés à obtenir un consensus avec les autres copropriétaires et 71 % les nuisances de voisinage.

Sophie Fichepain

Le Salon de la Copropriété

Comment contester une décision d'Assemblée générale ?

Bientôt des ordonnances pour modifier les copropriétés

Le numérique au service des copropriétés dans les immeubles

Commentaires

    Soyez le premier

Ajouter un commentaire

    ###ERRORS###
    •  
    * Champs obligatoires
    Le champ email est obligatoire. L'adresse email saisie est invalide. Le prénom est obligatoire. Le nom est obligatoire. Le message est obligatoire. Le champ "Email de votre ami" est obligatoire. L'adresse email de votre ami est invalide.