Crédit immobilier : le taux recommencerait-il à reculer ?
  • Localisation Exemples :  5775015Niceétranger
    • Pièces :   
    • Surface :   
    •  m²
    •  
    •  m²
  •  
    • Budget :   
    •  €
    •  
    •  €

Crédit immobilier

Crédit immobilier : le taux recommencerait-il à reculer ?

Publié le 03/08/2017

Pour la première fois depuis décembre 2016, les taux de crédit… reculent. Un phénomène qui confirme la stabilité des taux pour quelques mois encore selon les courtiers.

On le pressentait déjà le mois dernier. Cette fois-ci, la tendance se confirme. Les taux ont tout simplement arrêté de progresser. Ils reculent même de quelques points de base en juillet 2017 pour tomber à 1,55 % en moyenne toutes durées confondues pour le mois de juillet 2017, hors frais d’assurances, selon l’observatoire Crédit Logement CSA.

  Juillet 2017 Juin 2017 Mai 2017 Avril 2017
Taux moyen
toutes durées confondues
1,55 % 1,57 % 1,56 % 1,56 %
Taux moyen sur le marché
de l'ancien toutes durées confondues
1,58 % 1,58 % 1,57 % 1,56 %
Taux moyen  sur le marché
du neuf toutes durées confondues
1,65 % 1,60 % 1,63 % 1,63 %
Taux moyen sur le marché
des travaux
toutes durées confondues
1,41 % 1,56 % 1,53 % 1,50 %

Le léger frémissement qu’ont connu les taux en début d’année 2017 paraît presque insignifiant lorsqu’on compare les barèmes moyens actuels avec ceux de l’année dernière à la même période :

  Taux de crédit immobilier en moyenne (toutes durées confondues, hors frais d'assurances) Taux de crédit immobilier
sur 15 ans
Taux de crédit immobilier
sur 20 ans
Taux de crédit immobilier
sur 25 ans
Taux de crédit immobilier en juillet 2016
1,52 % 1,36 % 1,59 % 1,90 %
Taux de crédit immobilier en juillet 2017 1,55 % 1,39 1,60 % 1,87 %

Mael Bernier, porte-parole du courtier en crédit immobilier Meilleurtaux, constate la singularité de l’année 2017 en matière d’évolution des taux : "Nous n’assistons pas cette année à la traditionnelle hausse de taux pratiquée les années précédentes par les établissements bancaires dans le courant de l’été, afin de tenter de décourager les moins motivés. Seuls quelques établissements ont relevé leurs taux de 0,10% mais ils se comptent sur les doigts de la main."

Si ce n’était la hausse des prix qui sévit un peu partout dans les grandes agglomérations françaises, réduisant ainsi le pouvoir d’achat immobilier des particuliers, on pourrait dire du contexte actuel qu’il est idéal pour devenir propriétaire.

Pas de vagues pour le mois de septembre

Pour Meilleurtaux, la rentrée devrait être tout aussi calme : "Aucune raison majeure que les banques remontent leurs taux, les taux directeurs restant très bas et la BCE gardant ses conditions favorables inchangées. Qui plus est, le mois de septembre est un mois "charnière", il permet en effet de capter les derniers dossiers pour concrétiser les objectifs de production de l’année en cours et très vite, d’enchainer sur la production de l’année à venir", assure le courtier.

De son côté, l’économiste spécialisé dans l’immobilier, Michel Mouillart, prédisait que les taux de crédit immobilier n’arriveraient toujours pas à 2 % en fin d’année 2017. A voir avec quelle lenteur ils augmentent, on ne peut que le croire.

Ludovic CLERIMA  

Commentaires

    Soyez le premier

Ajouter un commentaire

    ###ERRORS###
    •  
    * Champs obligatoires
    Le champ email est obligatoire. L'adresse email saisie est invalide. Le prénom est obligatoire. Le nom est obligatoire. Le message est obligatoire. Le champ "Email de votre ami" est obligatoire. L'adresse email de votre ami est invalide.