Emmanuel Macron : des éclairages sur sa politique du logement
  • Localisation Exemples :  5775015Niceétranger
    • Pièces :   
    • Surface :   
    •  m²
    •  
    •  m²
  •  
    • Budget :   
    •  €
    •  
    •  €

Droit immobilier

Emmanuel Macron : des éclairages sur sa politique du logement

Publié le 31/08/2017

Dans une longue interview, le président de la République donne ses grandes orientations en matière de logement : réforme des APL, simplification des normes, construction… Explications.

Jupiter est descendu de l’Olympe. Le chef de l’Etat, avare d’interviews depuis son élection, vient d’accorder un grand entretien au journal Le Point. S’il livre sa vision pour la France, il donne aussi quelques éléments sur les réformes qui seront mises en place dans le secteur du logement.

Une nouvelle réforme des APL à venir

Le président relance la polémique sur le APL en annonçant l’arrivée, dès l’automne, d’une réforme de l’aide au logement. Lorsque les journalistes du Point lui demandent s’il envisage "d’aller au-delà de la baisse de 5 euros", Emmanuel Macron réplique : "Oui, mais seulement dans le cadre d’une transformation profonde qui doit faire baisser les loyers et dans le cadre d’une politique plus globale. Avec le projet de loi qui sera présenté à l’automne, nous préparons ainsi un choc d’offre."

Une décision qui a de quoi étonner politiques et intellectuels. Dans une confidence rapportée par le Canard Enchaîné en juillet dernier, le président déclarait que la baisse des APL était "une connerie sans nom".


"Trop d’acteurs de l’immobilier vivent sur une rente"

Emmanuel Macron veut concentrer son action sur la jeunesse, comme son prédécesseur : "Aujourd’hui, parce qu’on produit trop peu, trop d’acteurs de l’immobilier vivent sur une rente. Qui est la victime finale ? Le jeune, le peu qualifié, celui qui n’a jamais accès au logement libre." Impossible de ne pas y voir une référence en creux au futur Ifi (impôt sur la fortune immobilière), très contesté par les associations de défense des propriétaires.

Le président souhaite, par tous les moyens, agir sur le niveau des loyers en les faisant reculer, et créer un "choc d’offre", particulièrement dans les zones tendues. Pour ce faire, Emmanuel Macron compte "libérer le droit de l’urbanisme, les procédures, réduire les coûts, les normes, libérer le foncier public et parapublic plus fortement en permettant de vendre à bas prix, simplifier ces règles en ciblant en particulier les zones tendues, c’est-à-dire le Grand Paris, Lyon et la frontière suisse, ainsi qu’Aix-Marseille."

Le détail des réformes sera connu à l’automne. Une chose est sure, le budget annuel du logement sera bel et bien raboté, comme il l’assure dans son interview, "Nous allons revoir les grandes politiques publiques qui représentent les montants les plus importants et dont les résultats ne sont pas à la hauteur des dépenses engagées ou des comparaisons avec nos partenaires européens. Je pense notamment aux politiques de l’emploi, du logement et de la santé…"

Ludovic CLERIMA Explorimmo

Crédit photo Jean-Christophe MARMARA / Le Figaro

Commentaires

    Soyez le premier

Ajouter un commentaire

    ###ERRORS###
    •  
    * Champs obligatoires
    Le champ email est obligatoire. L'adresse email saisie est invalide. Le prénom est obligatoire. Le nom est obligatoire. Le message est obligatoire. Le champ "Email de votre ami" est obligatoire. L'adresse email de votre ami est invalide.