Etudiants, ces 5 points à vérifier avant de louer un logement
  • Localisation Exemples :  5775015Niceétranger
    • Pièces :   
    • Surface :   
    •  m²
    •  
    •  m²
  •  
    • Budget :   
    •  €
    •  
    •  €

Droit immobilier, Marché de l'immobilier

Etudiants, ces 5 points à vérifier avant de louer un logement

Publié le 24/08/2017

Encadrement des frais d’agences immobilières, plafonnement des loyers ou encore liste officielle des documents à présenter à un propriétaire… de nombreux dispositifs protègent les jeunes au moment de leur première location.

C’est bientôt la rentrée universitaire, et pour certains, l’occasion d’obtenir son tout premier logement. Si les recherches battent leur plein durant tout l’été, les retardataires prendront d’assaut les annonces immobilières dans les jours qui viennent afin d’être prêts pour le mois d’octobre.

Mais avant de se ruer sur n’importe quelle location, il faut être conscient de l’armada de mesures en faveur des jeunes scolarisés dans le supérieur. Par exemple, pour les étudiants ne disposant pas de proches prêts à se porter caution pour eux, il existe le dispositif Clé (caution locative étudiante). Cette aide autorise l’Etat à se porter caution pour vous. De quoi rendre un dossier de location bien plus attractif et séduire un éventuel propriétaire.

A noter également que le gouvernement a mis en vigueur une liste des documents que l’on peut, ou non, vous demander dans votre dossier de location. Si un propriétaire exige un CV, un mandat cash, un contrat de mariage ou un nombre extravagant de personnes pour se porter caution… Fuyez !

Pour ce qui est du logement que vous allez louer, deux bonnes nouvelles sont à prendre en compte. La première, c’est l’encadrement des frais d’agence immobilière. En fonction du territoire sur lequel vous êtes, les prestations de base d’un agent (rédaction du bail, constitution du dossier, organisation des visites, état des lieux…) ne peuvent dépasser les 8, 10 ou 12 € par m² TTC.

Deuxième bonne nouvelle, le plafonnement des loyers à Lille et Paris afin de limiter les loyers abusifs. Mais que les autres étudiants se rassurent. Un encadrement des loyers à la relocation existe dans près de 28 agglomérations sur le territoire et limite la hausse des loyers entre deux locataires. Si vous tombiez sur un propriétaire peu vertueux, demandez de l’aide à l’Adil ou la Commission de conciliation de votre département.

Enfin, dernière donnée à prendre en compte, l’état des lieux. Un document type a été instauré par le précédent gouvernement. Il détermine une liste précise des éléments qui entrent en compte pour faire un état des lieux. Si l’idée d’introduire une grille précise de vétusté a été avortée, cette notion est tout de même prise en compte. De quoi limiter les pertes importantes sur le dépôt de garantie une fois le temps de l’état des lieux de sortie venu.

Ludovic CLERIMA

Sur le même sujet :

>>>> Les quartiers les plus cools pour les étudiants à Paris
>>>> Logement étudiant : où louer pour pas cher en Europe ?
>>>> Loyers étudiants : où sont les moins chers ?

Commentaires

    Soyez le premier

Ajouter un commentaire

    ###ERRORS###
    •  
    * Champs obligatoires
    Le champ email est obligatoire. L'adresse email saisie est invalide. Le prénom est obligatoire. Le nom est obligatoire. Le message est obligatoire. Le champ "Email de votre ami" est obligatoire. L'adresse email de votre ami est invalide.