Immobilier : des ventes record et des prix qui montent
  • Localisation Exemples :  5775015Niceétranger
    • Pièces :   
    • Surface :   
    •  m²
    •  
    •  m²
  •  
    • Budget :   
    •  €
    •  
    •  €

Marché de l'immobilier, Crédit immobilier

Immobilier : des ventes record et des prix qui montent

Publié le 13/12/2016

INTERACTIF. Si l’année 2016 se termine avec un nombre de transactions rarement atteint dans le pays, la tension sur les prix s’accroît un peu partout, laissant présager des hausses en continue pour 2017.

Les prédictions des astrologues et voyants de l’immobilier se sont avérées justes. 2016 aura été placée sous le signe du record pour l’ensemble du secteur, qu’il s’agisse du neuf ou de l’ancien. La reprise est partout. Selon les notaires de France, les transactions progressent de 11 % sur l’ensemble du territoire avec 838 000 transactions conclues. L’Île-de-France (+ 15 %) comme la province (+ 10,1 %) profitent de cette embellie.

Une augmentation forte, qui comme toujours cache une importante diversité de marchés sur le territoire français. Ainsi, le Loiret reste à la traîne pour les transactions avec – 7 % en 2016 contre une spectaculaire reprise de 31 % des ventes en Haute-Vienne. (Cliquez pour agrandir)

Des prix poussés à la hausse

La bonne santé du marché à cependant un corolaire moins heureux pour les acquéreurs : la remontée des prix. Déjà, nous vous informions qu’en Île-de-France, le montant des appartements devrait atteindre les 5 510 €/m² en moyenne en janvier 2017, soit une hausse de 5 % sur un an. Une évolution similaire affecterait le segment des maisons, selon les notaires de Paris-Île-de-France, avec un prix moyen estimé à 298 700 € dès janvier prochain (+ 3,9 % sur un an). De son côté, Paris devrait faire exploser les compteurs, avec un m² de 8 490 €. Un record historique pour la capitale, à vérifier dès janvier. (Cliquez pour agrandir). 


Cette croissance des prix touche l’ensemble des grandes agglomérations, comme l’illustre les tableaux ci-dessous. Lyon (3 370 €/m²), Bordeaux (3 200 €/m²), Lille (2 870 €/m²) … poursuivent leur lente progression, entamée depuis plusieurs décennies pour les appartements… (Cliquez pour agrandir).

…comme pour les maisons. (Cliquez pour agrandir)

Perspectives incertaines pour 2017

Quid de l’état du marché immobilier en 2017 ? C’est la question à un million d’euros que se pose l’ensemble des acteurs. "Si l’exonération de l’impôt sur les plus-values passait à 15 ans au lieu de 22 pour les résidences secondaires, cela pourrait faire revenir les vendeurs sur le marché et, par conséquent, calmer les prix (sauf à ce que les prélèvements sociaux ne restent exonérés qu’au-delà de 30 ans…). S’il y avait un allégement de la fiscalité des revenus fonciers, les investisseurs pourraient revenir dans l’ancien, avec néanmoins comme corollaire un risque de montée des prix. Enfin, si l’ISF était supprimé, il pourrait y avoir une tension sur les biens d’exception", analysent les notaires.

Les signes d’un retournement semblent poindre pourtant, comme l’expliquait Olivier Marin, rédacteur en chef de Propriétés Le Figaro sur le plateau de BFM Business :

La principale interrogation repose sur l’évolution à venir des taux de crédit immobilier, qui devraient repartir à la hausse. Car comme le rappelle le Crédit Foncier dans une étude publiée ce mardi 13 décembre 2016, la seule baisse des taux a permis de renforcer de 30 % le pouvoir d’achat immobilier des emprunteurs… Une donnée non négligeable, lorsque l’on souhaite acheter.

Ludovic CLERIMA Explorimmo

Commentaires

    Soyez le premier

Ajouter un commentaire

    ###ERRORS###
    •  
    * Champs obligatoires
    Le champ email est obligatoire. L'adresse email saisie est invalide. Le prénom est obligatoire. Le nom est obligatoire. Le message est obligatoire. Le champ "Email de votre ami" est obligatoire. L'adresse email de votre ami est invalide.