Isolation: près d’un Français sur deux souffre du froid
  • Localisation Exemples :  5775015Niceétranger
    • Pièces :   
    • Surface :   
    •  m²
    •  
    •  m²
  •  
    • Budget :   
    •  €
    •  
    •  €

Développement Durable, Travaux et Décoration

Isolation: près d’un Français sur deux souffre du froid

Publié le 16/02/2016

INFOGRAPHIE. 56 % des Français ont froid dans leur logement malgré l’utilisation du chauffage. Pourtant, des aides à la rénovation thermique existent en grand nombre.

Il est encore loin le doux soleil de l’été. En attendant le retour des beaux jours, certains particuliers grelottent dans leurs maisons ou appartements, emmitouflés dans des vêtements chauds, malgré la présence d’un chauffage en bon état. Cette situation est l’une des conclusions tirées par un sondage Opinion Way, réalisé pour la société Monexpert-isolation. 56 % des sondés disent avoir froid dans leur logement malgré l'utilisation du chauffage.

Un mal qui touche principalement les locataires (68 %), les jeunes de 18 à 35 ans (68 %) et les CSP – (64 %). Le constat est peu étonnant lorsqu’on connaît l’état du parc de logements anciens en France. En effet, 55 %des maisons et appartements ont été construits avant la mise en place des premières normes énergétiques.

Pourtant, les particuliers touchés par le froid sont, d’après le sondage, prêts à investir dans des travaux afin d’améliorer leur situation. 59 % d’entre eux iraient même jusqu’à engager des sommes supérieures à 1 000 €. Le budget moyen est établi, selon l’étude, à 2 960 €.

Un manque criant d’informations

Au-delà de leur propres deniers, les sondés semblent peu au fait des nombreux dispositifs mis en place par l’État (et facilités en 2016), mais aussi les collectivités territoriales ou encore des organismes comme l’Anah (agence nationale de l’habitat), pour subventionner en partie les travaux de rénovation énergétique. Seuls 6 % des sondés savent que ces aides peuvent prendre en charge entre 31 % et 40 % du montant total des travaux. L’écrasante majorité (58 %) sous-estime l’ampleur du soutien des services publics.

Une ignorance qui conduit le grand public à croire, selon Mon expert isolation, que "l’isolation" est "onéreuse", alors qu’elle constitue "un poste clé d’économie d’énergie."

Le sondage note également une méconnaissance des principales sources de déperdition de chaleur. 65 %des personnes interrogées pensent que c’est des fenêtres dont il faut se méfier alors qu’en réalité, c’est le toit qui est responsable des pertes les plus importantes.

Ludovic Clerima Explorimmo

Commentaires

    Soyez le premier

Ajouter un commentaire

    ###ERRORS###
    •  
    * Champs obligatoires
    Le champ email est obligatoire. L'adresse email saisie est invalide. Le prénom est obligatoire. Le nom est obligatoire. Le message est obligatoire. Le champ "Email de votre ami" est obligatoire. L'adresse email de votre ami est invalide.