La baisse des taux de crédit se poursuit
annonces immobilières
  • Localisation Exemples :  5775015Niceétranger
    • Pièces :   
    • Surface :   
    •  m²
    •  
    •  m²
  •  
    • Budget :   
    •  €
    •  
    •  €
  • LocalisationExemples : 57, 75015, Nice, étranger
    • Nb Personne :   
    • Budget :   
    •  €
    •  
    •  €
  •  
Bertrand Vacances
  • Residences secondaires
  • Maison à la campagne, chalet à la montagne, appartement avec vue sur mer,
    laissez-vous tenter !

  • appartager.com
  • Vous souhaitez emménager dans une colocation ? Retrouvez plus de 90 000 offres de colocations dans toute la France.

Crédit immobilier, Marché de l'immobilier, Investissement / Fiscalité

La baisse des taux de crédit se poursuit

Publié le 09/01/2013

Selon les courtiers Empruntis et Meileurtaux, il n'a jamais été aussi attractif d'emprunter à taux fixe dans le cadre d'une acquisition immobilière.

Désormais, il est possible de se porter acquéreur du bien à un taux fixe de 3,20% en moyenne sur quinze ans, ou 3,65% sur vingt ans, "sachant que pour ces prêts, ils sont très facilement sous les 3,50%", indique Maël Bernier, directrice de la communication d'Empruntis.

 

Selon ce courtier, l'argent n'a jamais coûté aussi peu cher et les records d'octobre 2010 sont littéralement pulvérisés. Chez Meilleurtaux, il faut même remonter jusqu'à 1945 pour constater un niveau aussi bas de taux des prêts immobiliers. Et pour les deux courtiers, ce record historique s'explique simplement.

 

Les banques elles-mêmes n'ont jamais emprunté à des niveaux aussi faibles. Comme la demande de crédits par les particuliers s'est réduite comme peau de chagrin, "les banques poursuivent leur politique de baisse des taux pour rester compétitives et conquérir de nouveaux client via le prêt immobilier", analyse Sandrine Allonier, responsable des études économiques de meilleurtaux.

 

Dans ce contexte aux conditions d'emprunt exceptionnellement bonnes, Empruntis recommande aux candidats à l'achat qui bénéficient d'un apport correct et d'une situation financière stable de ne pas hésiter à transformer leur rêve.

 

Autre conseil : penser à l'investissement dans les villes moyennes, grâce à un ratio achat/location très favorable. Selon Empruntis, la situation ne devrait pas évoluer brutalement dans les prochains mois. En tous cas, tant que les banques continueront à emprunter aussi peu cher. Un contexte qui bénéficie aussi aux propriétaires.

 

Meilleurtaux.com révèle pour sa part une véritable envolée des renégociations. Et là, encore un record du côté des demandes : elles ont représenté le même volume chez ce courtier durant la première semaine de janvier que pendant tout le mois de décembre.

 

"Les crédits souscrits en 2008, 2009 et 2011 peuvent être renégociés avec des économies aussi substantielles à la clé. Pour autant et malgré un écart de taux de 0,80% en moyenne, les crédits souscrits début 2012 ne sont pas encore concernés. Mais ils pourraient l'être si les taux restaient à ce niveau encore quelques mois", conclut Sandrine Allonier.

 

A lire :

Prêt à tout pour renégocier son crédit immobilier ?

 

 

Commentaires

    Soyez le premier

Ajouter un commentaire

    ###ERRORS###
    •  
    * Champs obligatoires
    Le champ email est obligatoire. L'adresse email saisie est invalide. Le prénom est obligatoire. Le nom est obligatoire. Le message est obligatoire. Le champ "Email de votre ami" est obligatoire. L'adresse email de votre ami est invalide.