Le pouvoir d'achat immobilier en baisse
  • Localisation Exemples :  5775015Niceétranger
    • Pièces :   
    • Surface :   
    •  m²
    •  
    •  m²
  •  
    • Budget :   
    •  €
    •  
    •  €

Crédit immobilier

Le pouvoir d'achat immobilier en baisse

Publié le 30/01/2018

A la lumière d'une étude qui mêle l'acquisition et les conditions d'emprunt, la hausse des prix de l'immobilier pèse sur le pouvoir d'achat.

Empruntis s'est penché sur l'évolution du pouvoir d'achat immobilier des Français. Dans son étude, il a pris en compte l'évolution des prix de l'immobilier et les taux de crédit. Le courtier a calculé quelles seraient les mensualités nécessaires pour devenir propriétaire dans les grandes métropoles aujourd'hui par rapport à juin 2017. Le résultat est sans appel : la hausse des prix de l'immobilier a fait baisser le pouvoir d'achat des Français.

Des diminutions entre 1 et 10 % 

« Sur ces 6 derniers mois, le pouvoir d'achat immobilier a reculé dans 10 des 11 plus grandes villes de France. A l'exception de Montpellier, pour qui le pouvoir d'achat s'améliore légèrement, les grandes agglomérations voient leur pouvoir d'achat immobilier diminuer entre 1% et 10%. » indique Cécile Roquelaure, porte-parole d'Empruntis.

La baisse des taux ne compense plus la hausse des prix

L'étude qui calcule les mensualités qu'il faut aux Français pour devenir propriétaires, met en exergue le fait qu'à Bordeaux les acheteurs doivent débourser près de 10 % en plus par mois pour acquérir un bien en janvier 2018 par rapport à juin 2017. La seule raison de cette évolution à la hausse est la progression qu'ont connu les prix de l'immobilier en 2017. « Bien que les taux aient légèrement augmenté au cours de l'année dernière, ils sont revenus en janvier au même niveau qu'en juin dernier », souligne Cécile Roquelaure.

Quelle mensualité pour devenir propriétaire d'un 30 m2 ?

 Un bien de 30 m2 à Paris pour...110 m2 à Marseille 

A mètres carrés équivalents, l'étude indique qu'il faut débourser
-1,5 fois plus à Nice qu'à Lille pour devenir propriétaire ;
-Il faut dépenser 3,4 fois plus à Paris qu'à Lille pour acquérir un bien de même surface ;
-Pour un 60 m2 à Lyon, les acquéreurs peuvent obtenir un 90 m2 à Marseille ;
-Pour un 75 m2 à Bordeaux, les Français obtiennent un 110 m2 à Lille ;
-Pour un 30 m2 à Paris, les acheteurs peuvent s'offrir un 110 m2 à Marseille

De nombreux professionnels estiment que les prix vont augmenter de l'ordre de 2 à 3 % en 2018 en moyenne dans les grandes agglomérations (hormis Paris et Bordeaux dont les valeurs devraient progresser davantage). Concernant les taux de crédit, si le risque d'une remontée est limitée au premier trimestre 2018, il faut surveiller de près l'OAT à 10 ans (qui détermine les taux fixés par les banques qui empruntent elles aussi de l'argent) ainsi que les conséquences de la réforme sur l'assurance emprunteur. Les banques pourraient durcir les conditions d'octroi des crédits mais avec la forte concurrence que se livrent les établissements pour conquérir de nouveaux clients, ce n'est pas - encore - à l'ordre du jour.

OM

Immobilier : tout ce qui change en 2018

Où va l'immobilier en 2018 ?

Carrefour de l'Immo spécial marché 2018

Où les prix flambent-ils le plus ?

Commentaires

    Soyez le premier

Ajouter un commentaire

    ###ERRORS###
    •  
    * Champs obligatoires
    Le champ email est obligatoire. L'adresse email saisie est invalide. Le prénom est obligatoire. Le nom est obligatoire. Le message est obligatoire. Le champ "Email de votre ami" est obligatoire. L'adresse email de votre ami est invalide.