Les agents immobiliers se mettent au vert
annonces immobilières
  • Localisation Exemples :  5775015Niceétranger
    • Pièces :   
    • Surface :   
    •  m²
    •  
    •  m²
  •  
    • Budget :   
    •  €
    •  
    •  €
  • LocalisationExemples : 57, 75015, Nice, étranger
    • Nb Personne :   
    • Budget :   
    •  €
    •  
    •  €
  •  
Bertrand Vacances
  • Residences secondaires
  • Maison à la campagne, chalet à la montagne, appartement avec vue sur mer,
    laissez-vous tenter !

Droit immobilier, Développement Durable, Marché de l'immobilier

Les agents immobiliers se mettent au vert

Publié le 28/02/2017

MULTIMEDIAS. Le réseau Orpi vient de signer une convention avec le ministère du Logement. Ce document l’engage à aider les particuliers durant leurs opérations de rénovation énergétique.

Sondages après sondages, les constats sont les mêmes. Les Français plébiscitent à une large majorité les travaux de rénovation énergétique. "C’est un critère qui pèse de plus en plus dans les transactions", affirme Bernard Cadeau, président du réseau d’agences immobilières Orpi. "Ce qui intéresse de plus en plus les acquéreurs, c’est le reste à vivre. La facture énergétique du bien que l’on achète est parfois déterminante. Le défaut majeur d’un logement en vente aujourd’hui, c’est son caractère énergivore".

Pourtant, lorsqu’il s’agit de passer aux actes, des réticences se font jour. Non pas parce que les acquéreurs manqueraient de soutien de la part du gouvernement. Crédit d’impôt transition énergétique (CITE), éco-prêt à taux zéro, aides de l’Agence nationale pour l’habitat (Anha) et autres subventions locales existent. Mais il n’est pas facile d’y voir clair, et les questions que se posent les particuliers sont nombreuses : "Est-ce que mon bien va être valorisé ? Est-ce qu’à terme je vais faire des économies ? Ce sont des questions que se posent les acquéreurs", souligne Emmanuelle Cosse, ministre du Logement. Pourtant, comme elle l’explique dans la vidéo ci-dessous, ces travaux doivent être faits :

D’où l’idée de mobiliser le secteur privé via la signature d’un Green Deal (voir à la fin de l’article). Cette charte vient formaliser un accord entre l’Etat et le réseau, fort de 1 200 points de vente, qui repose sur trois points : "L’explication des enjeux et opportunités liées à la rénovation énergétique, l’accompagnement des propriétaires dans toutes les phases de leurs projets immobiliers, la proposition de solutions concrètes pour les aider à réaliser des travaux."

Augmenter la valeur de son patrimoine de 10 %

Avec ce Green Deal, en vigueur pour les deux prochaines années, Orpi s’engage à révéler au ministère le nombre de rénovations réalisées par ce biais. Des partenariats pourront être menés avec des artisans RGE afin de faciliter les démarches des particuliers. Si les biens en location sont concernés, ce sont plus particulièrement les logements en vente qui sont visés par cet accord, comme l’explique Philippe Peletier, avocat et président du Plan bâtiment durable, dans la vidéo suivante :

A la clé, un logement plus liquide sur le marché immobilier et pouvant être vendu jusqu’à 10 % de plus. "Rénover son logement, c’est aussi changer la valeur patrimoniale du bien. S’il a de mauvaises qualités énergétiques, il sera plus difficile à vendre aujourd’hui", assure la ministre. La charte ne prévoit aucun objectif chiffré et la participation des agences se fera sur la base du volontariat. Un comité de pilotage va être chargé de vérifier si le partenariat fonctionne bien. Ne reste plus qu’à convaincre l’ensemble des autres réseaux de suivre la même voie.

Ludovic CLERIMA

Commentaires

    Soyez le premier

Ajouter un commentaire

    ###ERRORS###
    •  
    * Champs obligatoires
    Le champ email est obligatoire. L'adresse email saisie est invalide. Le prénom est obligatoire. Le nom est obligatoire. Le message est obligatoire. Le champ "Email de votre ami" est obligatoire. L'adresse email de votre ami est invalide.