Les taux des prêts sous la barre des 3,30%
annonces immobilières
  • Localisation Exemples :  5775015Niceétranger
    • Pièces :   
    • Surface :   
    •  m²
    •  
    •  m²
  •  
    • Budget :   
    •  €
    •  
    •  €
  • LocalisationExemples : 57, 75015, Nice, étranger
    • Nb Personne :   
    • Budget :   
    •  €
    •  
    •  €
  •  
Bertrand Vacances
  • Residences secondaires
  • Maison à la campagne, chalet à la montagne, appartement avec vue sur mer,
    laissez-vous tenter !

  • appartager.com
  • Vous souhaitez emménager dans une colocation ? Retrouvez plus de 90 000 offres de colocations dans toute la France.

Crédit immobilier, Marché de l'immobilier, Investissement / Fiscalité

Les taux des prêts sous la barre des 3,30%

Publié le 25/01/2013

Qu'on se le dise : les taux des prêts de l’immobilier sont en dessous du point bas de novembre 2010, où ils étaient descendus à 3,25%. En décembre, ils ont atteint 3,22%, selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA.

Le mois dernier, 95,7% de la production de crédit que ce soit pour réaliser des travaux, acheter dans le neuf, ou dans l’ancien, a été réalisée à un taux inférieur à 4% contre 60,7% en 2011. C’est le constat que dresse Crédit Logement/CSA en dévoilant son Observatoire pour le quatrième trimestre 2012.

 

Des conditions avantgeuses pour bons candidats

En revanche, si le taux moyen est à 3,22% en décembre, pour une durée légèrement inférieure à 17,5 ans, les bons candidats profitent de conditions encore plus avantageuses. Pour un emprunt sur vingt ans, le taux fixe en moyenne est de 3,40%, et 3,09% à taux variable. Mais les ménages qui jouissent d’un bon niveau d’apport personnel, et de capacités de remboursement confortables bénéficient aussi de taux inférieurs. Pour la même durée, ils peuvent décrocher 3,01% en taux fixe et 2,71% en taux variable.

 

Des taux très bas mais moins de prêts accordés

Reste qu’en dépit de ces conditions très avantageuses, la production de crédits continue de s’effondrer. Le total des prêts accordés en 2012 recule de 26,4%. Et à cause de la reconfiguration du PTZ+ au début de l’année 2012, l’indicateur de solvabilité de la demande n'a cessé de se dégrader. La baisse des taux a certes permis à cet indicateur de solvabilité de la demande de résister l’été dernier, mais n’a pas pour autant inversé la tendance, pour atteindre le plus bas niveau que l’Observatoire ait pu constater depuis le début des années 2000. Il est donc l’illustration de la faiblesse actuelle de la demande et de l’atonie des marchés immobiliers.

 

Relaxnews

A lire

Observatoire Crédit Logement/CSA

Emprunter jusqu'à 20 000 euros de plus qu'il y a un an

Commentaires

  • Chotteau-Khater - ( 26/01/2013 à 13:27 )

    Article interessant


Ajouter un commentaire

    ###ERRORS###
    •  
    * Champs obligatoires
    Le champ email est obligatoire. L'adresse email saisie est invalide. Le prénom est obligatoire. Le nom est obligatoire. Le message est obligatoire. Le champ "Email de votre ami" est obligatoire. L'adresse email de votre ami est invalide.