L’immobilier a perdu 10.000 emplois en 2012
annonces immobilières
  • Localisation Exemples :  5775015Niceétranger
    • Pièces :   
    • Surface :   
    •  m²
    •  
    •  m²
  •  
    • Budget :   
    •  €
    •  
    •  €
  • LocalisationExemples : 57, 75015, Nice, étranger
    • Nb Personne :   
    • Budget :   
    •  €
    •  
    •  €
  •  
Bertrand Vacances
  • Residences secondaires
  • Maison à la campagne, chalet à la montagne, appartement avec vue sur mer,
    laissez-vous tenter !

Marché de l'immobilier, Crédit immobilier, Investissement / Fiscalité

L’immobilier a perdu 10.000 emplois en 2012

Publié le 08/01/2013

Selon la FNAIM, qui dresse le bilan 2012 du marché et les perspectives 2013, l’année qui vient de s’écouler a été très rude pour les emplois du secteur. En cause : l’effondrement du volume des transactions.

Selon le nouveau Président de la Fnaim, Jean-François Buet, la perte de 150.000 transactions dans l’ancien a eu un réel impact sur les professionnels du marché de l’immobilier. Sur un total de 30.000 agences, 3.000 ont fermé la porte tandis que 10.000 emplois environ sur 80.000 ont été supprimés dans le secteur de la transaction immobilière.  Selon la Fnaim, le nombre de transactions de logements anciens s'est élevé l'an dernier à 655.000, contre 805.000 en 2011.

 

L'impact de la chute des transactions

En ce qui concerne l’évolution du marché, La Fnaim envisage en 2013 une stabilisation des prix et au maximum une baisse de 2% par rapport à 2012. "Le volume des transactions devrait encore diminuer, peut-être jusqu'à 600.000, et des agences devront réduire la voilure et certaines mettre la clé sous la porte même si on ne devrait pas retrouver les chiffres de baisse de 2012" , indique Jean-François Buet.

 



Les prix des logements en mode pause

Dans le domaine de l’évolution des prix des logements anciens en 2012, ils ont augmenté de 0,8% au niveau national par rapport à 2011 après une hausse de 7,3% constatée en 2010. Selon Jean-François Buet qui le déclarait déjà lors d’un précédent Club Immo explorimmo / Le Figaro : "  les prix ne vont pas s'effondrer en 2013".  Parmi les principales raisons mises en avant :  la pénurie de logements et des taux d'intérêts des emprunts immobiliers qui sont à un plancher historiquement bas.

 

Club Immo Jean-François Buet, Président de la FNAIM

 

"Les prix ne vont pas s'effondrer en 2013"

 

 

 

 

 

 

 

Olivier Marin

 

Commentaires

    Soyez le premier

Ajouter un commentaire

    ###ERRORS###
    •  
    * Champs obligatoires
    Le champ email est obligatoire. L'adresse email saisie est invalide. Le prénom est obligatoire. Le nom est obligatoire. Le message est obligatoire. Le champ "Email de votre ami" est obligatoire. L'adresse email de votre ami est invalide.