Patrick Leleu : « La maison est toujours le rêve des français »
annonces immobilières
  • Localisation Exemples :  5775015Niceétranger
    • Pièces :   
    • Surface :   
    •  m²
    •  
    •  m²
  •  
    • Budget :   
    •  €
    •  
    •  €
  • LocalisationExemples : 57, 75015, Nice, étranger
    • Nb Personne :   
    • Budget :   
    •  €
    •  
    •  €
  •  
Bertrand Vacances
  • Residences secondaires
  • Maison à la campagne, chalet à la montagne, appartement avec vue sur mer,
    laissez-vous tenter !

  • appartager.com
  • Vous souhaitez emménager dans une colocation ? Retrouvez plus de 90 000 offres de colocations dans toute la France.

CLUB IMMO

Patrick Leleu : « La maison est toujours le rêve des français »

Publié le 05/07/2012

À la tête de Geoxia, l’un des leaders du marché de la construction de la maison individuelle, Patrick Leleu se veut confiant sur la reprise de l’activité en dépit de l’attentisme qui règne sur lemarché immobilier.

 

 

LE CLUB IMMO. Comment se porte votre secteur d’activité de la maison individuelle ?

 

PATRICK LELEU : Notre marché ne se porte pas très bien comme, par ailleurs, l’ensemble de l’immobilier résidentiel. Il y a aujourd’hui une perplexité des acquéreurs face à l’avenir. « Que va-t-il arriver ? Pourra-t-on rembourser les emprunts contractés ? » Toutes ces interrogations engendrent un grand attentisme. La prise de décision est un exercice délicat, parfois laborieux et beaucoup plus long qu’auparavant. En matière de construction, c’est le paradoxe des statistiques : le rythme évolue bien car il résulte d’une période commerciale faste de l’année précédente. Mais, au même moment, les ventes, qui représentent le futur de l’activité, ralentissent. Vous avez toujours chez les acteurs de ce secteur ce double éclairage. Actuellement, cela va bien mais des jours plus difficiles se profilent.

 

LE CLUB IMMO. Comment évoluent les prix dans le secteur de la maison ?

 

P. L. : Les prix sont stables, voire à la baisse depuis quelques années, mais les tarifs vont évoluer dans les mois qui viennent car toutes les maisons seront construites selon une nouvelle norme de consommation d’énergie. Celle-ci impose d’intégrer des équipements assez onéreux qui vont augmenter les prix d’environ 10 %. C’est problématique mais c’est seule manière d’atteindre les objectifs fixés par le Grenelle de l’environnement. Comme nos clients, nous sommes tous persuadés qu’il faut construire des maisons sobres, préparées pour l’avenir. Il reste à résoudre l’équation financière.

 

LE CLUB IMMO. Quelles sont les grandes tendances, les innovations dans le secteur de la maison individuelle ?

 

P. L. : Les innovations sont surtout dans le domaine de la consommation d’énergie et de la qualité de l’isolation. Les pièces à vivre prennent aujourd’hui une importance considérable, la décoration du salon, de la salle à manger prend un relief particulier comme si le besoin fondamental était d’avoir un cocon à soi. Les nouveaux matériaux sont avant tout technologiques. Les nouvelles chaudières, pompes à chaleur mais aussi les têtes de robinets, de thermostat, de radiateurs deviennent des merveilles d’électronique.

 

LE CLUB IMMO. Quelles sont, selon-vous les priorités pour relancer le secteur du logement en France ?

 

P. L. : Il n’y a pas un, mais plusieurs problèmes en France. Entre le logement précaire, la difficulté d’accéder au parc HLM, l’accession… Finalement ce sont tous les maillons du parcours résidentiel qui posent un problème, aujourd’hui, en cette période de pénurie de crédit public. S’il est difficile de donner une priorité, je souhaite cependant pour nos clients qu’on les aide à accéder à leur premier logement, leur première maison.

 

LE CLUB IMMO. Les professionnels de la maison sont-ils inquiets ?

 

P. L. : On ne peut pas se permettre d’être inquiet pour l’avenir. Pourquoi ? 80 % des Français rêvent d’avoir une maison individuelle. Le besoin est considérable. Certes, les temps sont durs, la visibilité économique est délicate mais c’est à nous les professionnels de trouver les solutions. Les règlementations thermiques imposent des hausses de prix. Nous devons trouver les bons compromis, les nouveaux matériaux, pour que cette hausse de prix soit la plus modérée possible. Nous sommes dans l’action pour faire baisser les prix.

Auteur :  Olivier Marin

Commentaires

  • antoine - ( 05/07/2012 à 18:11 )

    il parle des prix!! Mais ne parle absolument pas du probleme numero en France: LE FONCIER!!

    En zone tendue, le prix du terrain + frais de notaire + viabilisation representent entre 50 et 80% du cout total de la maison neuve!!

    C\'EST DU NIMPORTE QUOI!

    Il y a urgence: il faut liberer les terrains :le prix des terrains n\'a aucun sens et aucune justification: c\'est sur le foncier que la marge de maneuvre est en théorie la plus grande!!!! Car sur le coût de la construction, on ne peut pas trop jouer: coût des materiaux, mains d\'oeuvre, meme s\'ils se font de belles marges.

    Le probleme NUMERO UN qui bloque les acheteurs!!!

    LE FONCIER


Ajouter un commentaire

    ###ERRORS###
    •  
    * Champs obligatoires
    Le champ email est obligatoire. L'adresse email saisie est invalide. Le prénom est obligatoire. Le nom est obligatoire. Le message est obligatoire. Le champ "Email de votre ami" est obligatoire. L'adresse email de votre ami est invalide.