Explorimmo  >  Conseils  >  Guide Immobilier  >  Investissement, Patrimoine et Fiscalité  >  Comment Investir  >  Je revends ma résidence secondaire : ma plus-value est-elle imposable ?

impôt plus value vente immobilier

Je revends ma résidence secondaire : ma plus-value est-elle imposable ?

La plus-value sur la revente de votre résidence principale n’est pas imposable. A l’inverse, la plus-value de votre résidence secondaire sera imposée à 27 % ou pas du tout, selon le cas.

Autres articles
Comment investir ? Vos questions, nos réponses
Acheter des bureaux
Dans quel type de logement investir ?
Acheter occupé
Acheter en SCI
Démembrement : diviser pour mieux régner
Louer en meublé
Acheter en viager
Pourquoi investir dans les parkings ?
La chambre de bonne : une affaire quasi garantie
Maîtrîser les Société Civile Immobilière
Prêt à taux zéro : les villes qui en donnent plus
Acheter une résidence de tourisme
Rentabiliser sa résidence secondaire
Je revends ma résidence secondaire : ma plus-value est-elle imposable ?
Acheter un riad à Marrakech
Transformer une grange en habitation
Acheter une résidence secondaire en Croatie
Investir en Monument Historique
Une piscine en toute sécurité
Chambres d'hôtes : comment faire le bon choix ?
Acheter un pied à terre à la montagne
Acheter un bien immobilier en ZRR
Les questions à se poser avant de se lancer

La résidence principale, c’est le logement où vous vivez la plus grande partie de l’année, celui pour lequel vous bénéficiez des abattements de taxe d’habitation. Fiscalement parlant, une résidence secondaire est un logement qui n’est pas votre habitation principale. Il peut s’agir d’un logement de vacances, d’un logement qui est loué, dont vous avez hérité… Lorsque vous vendez un logement plus cher que ce que vous l’aviez acheté, vous réalisez un gain, un bénéfice, appelé plus-values immobilière. Lors de la revente de votre résidence principale, la plus-value n’est jamais imposable, article 150 U,II-1˚ du code général des impôts (CGI). S’il s’agit d’une résidence secondaire, la plus-value peut être imposée ou non, selon le cas. Tout dépend de la durée de détention du bien.

Vous en êtes propriétaire depuis au moins 15 ans
Si vous vendez une résidence secondaire dont vous êtes propriétaire depuis
15 ans révolus, la plus-value que vous réalisez est totalement exonérée d’impôt.
(article 150 VC 1. du CGI). Ainsi votre plus-value n’est pas imposable, si ayant acquis votre résidence secondaire le 10 juin 1991, vous la revendez après le 10 juin 2006.

Vous la possédez depuis moins de 15 ans…
Si vous vendez une résidence secondaire que vous possédez depuis moins de 15 ans, la plus-value est imposable. Mais des abattements permettent d’alléger la part imposable. Un abattement de 10 % par an est en effet, accordé sur le montant de la plus-value, calculé à partir de la cinquième année qui suit la date où vous avez l’aviez achetée (ou hérité). Ce qui permet d’effacer totalement la plus-value au bout de 15 ans révolus.
Vous pouvez, par ailleurs en réduire le montant en déduisant les frais inhérent à l’acquisition payés au moment de l’achat (taxes, honoraires du notaire, commission d’agence, gros travaux, droit de succession s’il s’agit d’un logement hérité …)

… vous paierez un impôt de 27 % au comptant
C’est le notaire qui joue le rôle du percepteur lorsque la plus-value est imposable. Le jour de la vente, il vous remettra un chèque du montant de la vente diminué du montant de l’impôt au taux de 27 %, de la plus-value, et le reversera au fisc. Pour faire ce petit travail de calcul et d’encaissement de l’impôt, le notaire vous facturera des honoraires.

Exemple : Vous revendez pour 120.000 €, une maison de campagne payée 10 ans plus tôt pour 60 980 €. Frais d’acquisition inclus, vous avez déboursé 65 554 euros. Votre plus-value brute est donc de 120 000 – 65 554 soit 54 446 euros. Au-delà de l’abattement pour durée de détention de 50% (10% x 5 ans) s’élevant à 27 223 euros (54 446 x 50%) , vous bénéficiez de l’ abattement fixe de 1000 euros, soit un total de 28 223 euros d’abattements ( 27 223 + 1000 euros). Votre plus-value imposable est donc de 26 223 euros (54.446 - 28.223). A l’arrivée, vous devrez payer un impôt sur les plus- values de 7 080 euros (26 223 x 27%).

Newsletter

Je m'abonne
Newsletter

Recevez chaque semaine les news de l'immobilier !

A voir